Menu

Les Cellules Paroissiales d’Evangélisation



"Allez par le monde entier, proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
(Mc16,15)

"Chemin faisant, proclamez que le royaume des cieux est tout proche"

(Mt10,7)

"Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez vous aussi comme moi j'ai fait pour vous"

(Jn13,15)

"L'Eglise existe pour évangéliser"

(Paul-VI)

"La foi se renforce en la donnant"

(JP-II)




Au Sommmaire :



















Pourquoi ?

Jésus est venu pour sauver les hommes


C'est notre vocation de baptisés d'être missionnaires. Tous ceux qui ont authentiquement vécu la rencontre avec Jésus ressuscité ressentent l'appel de l'Esprit Saint à devenir évangélisateur.


La nécessité d'une nouvelle évangélisation


Dans nos pays à forte tradition chrétienne, de nombreuses personnes ont perdu la foi. C'est pourquoi une nouvelle évangélisation est nécessaire. Pour notre paroisse, c'est une grâce de se sentir aujourd'hui tout entière appelée par cet élan missionnaire. Une des méthodes choisie par la Communauté Paroissiale de Sanary est le Système des Cellules Paroissiales d'Evangélisation. Ce système, basé sur la prière, le service et les rencontres hebdomadaires entre laïcs, permet de retrouver le sens des premières communautés chrétiennes.


haut de page


Comment ?


Le Service


Comme Jésus lui-même, venu pour servir, et non pas pour être servi, la première mission de l'évangélisateur est d'être disponible pour ceux qui l'entourent. Par le service, l'évangélisateur témoigne par des actes de la foi qui le porte. Il est, de cette façon, un disciple de Jésus.


La Prière - l'Adoration Perpétuelle


La prière doit être le point de départ de toute évangélisation et doit l'accompagner pas à pas.


* Une prière communautaire : A Sanary, la paroisse a institué l'Adoration Perpétuelle Eucharistique à la chapelle des Pénitents Blancs, où le Saint Sacrement est exposé en permanence. Les paroissiens, qui sont invités à choisir une heure par semaine pour la passer aux pieds de Jésus, prient pour acquérir une mentalité missionnaire. Cette chaîne de prière les rassemble autour de l'Unique Pasteur, le Christ, pour porter l'évangélisation et les besoins du monde.

Durant la rencontre de cellule, les membres prient ensemble pour ceux qu'ils évangélisent.


* Une prière personnelle : Chaque évangélisateur a choisi en prière quelques personnes qu'il confie au Seigneur quotidiennement. Ainsi, il sera guidé, soutenu et éclairé dans son rôle de serviteur.


haut de page


Pour qui ?

Les Cellules Paroissiales d'Evangélisation


Elles sont constituées d'une douzaine de personnes.


Elles sont destinées à s'agrandir et à se multiplier : chaque membre de la cellule amène peu à peu de nouvelles personnes (parents, voisins, amis, collègues de travail ou de loisirs). Quand il y a au moins quinze membres, la cellule se partage en deux et les deux nouvelles cellules recommencent à s'agrandir.


Les cellules sont des lieux privilégiés pour :

* les évangélisateurs : chacun est porté, lors des réunions, par les autres membres de la cellule. Les réunions permettent de se ressourcer : on n'évangélise pas seul


* les évangélisés : pour ceux qui reviennent vers L'Eglise, après en être restés loin pendant longtemps, la cellule est en quelque sorte une communauté de médiation avant la grande communauté qu'est la Paroisse.


haut de page



Les quatre "POURQUOI ?"

* le Système :


parce que c'est un ensemble organique avec une référence constante au Pasteur où toutes les parties ont une relation et une dépendance réciproque: à travers une structure adéquate il concourt au développement de ce corps vivant qui représente l'Eglise.


* des Cellules :


parce que c'est l'unité biologique fondamentale, capable d'avoir une vie autonome et de donner la vie à travers un processus de multiplication. Ainsi la Cellule d'Evangélisation est un petit groupe lié par des relations d'OïKOS (c'est à dire des liens familiaux, de travail, d'amitié, d'intérêt en commun) qui peut se multiplier dès qu'il atteint une certaine dimension. A ce moment le groupe mère donne vie à deux groupes fils.


* Paroissiales :


parce que le tissu où se greffe le Système des Cellules est exclusivement la Paroisse, définie par Jean-Paul II dans "Christifideles Laici" (N.26) : "Communauté de foi et communauté organique, dans laquelle le Curé, qui représente l'Evêque diocésain, est le lien hiérarchique avec toute Eglise".


* Evangélisation :


parce que, comme met en garde Paul VI dans "Evangelii Nuntiandi", "l'Eglise existe pour évangéliser". Ainsi, la cellule, communauté de médiation entre la famille et la paroisse, a comme finalité l'évangélisation, en redécouvrant et en actualisant cet appel fondamental: partager Jésus avec les autres.


haut de page



Les sept BUTS

La cellule a sept objectifs :


1. Grandir dans l'intimité avec le Seigneur

2. Grandir dans l'amour réciproque

3. Partager Jésus avec les autres

4. Développer le ministère dans le corps mystique qu'est l'Eglise

5. Donner et recevoir du soutien

6. Former de nouveaux responsables

7. Approfondir notre identité de foi


Ces sept objectifs tracent le chemin collectif de la foi et font de la cellule un LIEU DE SAINTETE où l'Evangile est vécu.


haut de page



La rencontre de cellule... son déroulement

Elle a lieu une fois par semaine et dure environ 1h30.

Elle est centrée sur l'évangélisation => la théorie du filet.

Elle se déroule toujours selon le même schéma :


* Chants et prière de louange,

* Partage (dans le cadre de notre action d'évangélisation, qu'est-ce que nous avons fait pour le Seigneur, et qu'est-ce que le Seigneur a fait pour nous ?),

* Enseignement du Curé de la Paroisse (écrit plus cassette audio),

* Approfondissement de l'Enseignement,

* Annonces concernant la communauté Paroissiale,

* Prière d'intercession,

* Prière des frères.



haut de page



Processus d'Evangélisation

Le filet


L'Evangélisateur doit en premier lieu se mettre à genoux et prier pour ceux qui appartiennent à son propre oïkos, dont il conserve une liste écrite.


Le processus d'évangélisation de l'oïkos se déroule en six phases qui sont illustrées de façon schématique dans l'idéogramme du "filet" ci-dessous:


Le filet

1°) Le service : c'est le grand secret que nous avons appris de Jésus lui-même: le Fils de l'homme, dit-il, n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. "(Mc 10,45). Et il ajoute : "Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j'ai fait pour vous" (Jn 13, 15). Cherche la plaie et guéris-la : ceci est le slogan qu'il faut bien se mettre en tête. Celui qui se sent l'objet d'une attention sincère, d'un amour sans calcul et sans mesure, se demandera: "Pourquoi et quelle est la raison qui le pousse à agir ainsi ?" C'est le moment de ne pas perdre de vue cette question.


2°) Le partage : le frère duquel nous avons gagné la confiance s'ouvre à l'Evangile, en passant le pont de l'amitié que nous avons construit avec le service. A ce moment nous pouvons partager avec lui notre témoignage, lui dire quelle a été notre expérience en tant qu'hommes sauvés, et la place que Jésus occupe dans notre vie.


3°) L'explication : dans cette phase avancée de l'approche il faut avoir une grande sensibilité, de la patience et de la charité pour aider le frère à dépasser les préjugés, les hésitations et les peurs.


4°) Confiance et Engagement : Le moment est arrivé de dire au frère: "Ce même Jésus qui d'abord m'a guéri, est maintenant en train de te guérir" et on l'invite à confier sa propre vie à Jésus et à s'engager envers lui. La phase la plus délicate de la pêche est quand le poisson est dans le filet; maintenant le filet est fermé, mais il doit être tiré dans le bateau. Voilà pourquoi dans le dessin du "filet", il y a une fermeture dans la partie finale. Le filet sera ouvert dans le bateau, donc dans la cellule.


5°) Entrée dans la cellule : Quand le frère s'approche de la cellule il s'aperçoit qu'il est attendu et désiré. Se plier devant ce dernier est la méthode de Jésus. Pendant la rencontre avec la cellule, le frère sentira le besoin d'approfondir son propre engagement, de connaître la communauté ainsi que son Pasteur.


6°) Entrée dans la Communauté paroissiale : La cellule fait partie d'un corps, la paroisse, dans laquelle chaque nouveau disciple trouve naturellement sa place. Ayant pris conscience des dons que le Seigneur lui a donnés, il voudra à son tour Le servir. Entre-temps il est prié de remplir la liste de son oïkos pour ne plus jouer le rôle d'évangélisé mais celui d'évangélisateur.


Dans la cellule on a fait l'expérience d'une COMMUNAUTE DE MEDIATION. Celle-ci en effet se trouve entre la petite communauté qui est la famille et la grande communauté qui est la paroisse, avec des effets bienfaisants pour l'une comme pour l'autre.


haut de page



Sessions sur les Cellules Paroissiales d'Evangélisation

Petit historique


Cette nouvelle évangélisation menée par les cellules paroissiales est née et s'est développée à Séoul (Corée du Sud), dans l'église pentecôtiste du pasteur Paul Yonggi Cho. Elle a été ensuite mise en place, avec les adaptations appropriées, dans la paroisse catholique St Boniface à Pembroke Pines (Floride), grâce à un prêtre Irlandais le Père Michael Eivers (aujourd'hui présent dans la paroisse de St Edward's). Elle est arrivée ensuite à Milan (Italie) dans la paroisse St Eustorgio par Don Pigi avec les encouragements du Cardinal Martini.


C'est dans cette paroisse que sont nées, en 1988, les 4 premières cellules provisoires du continent Européen qui se sont vite multipliées. Après 4 ans on en comptait 70 avec plus de 1000 membres. Depuis 1990, un séminaire Européen est organisé chaque année, compte tenu de l'intérêt que cette méthode a suscité aussi bien en Italie qu'à l'étranger, où les cellules paroissiales ont été mises en place dans de nombreuses paroisses.



Annoncer le Christ Sauveur


Nous comprenons de mieux en mieux que l'exigence missionnaire est intrinsèque à la foi, et qu' "une communauté chrétienne qui n'évangélise pas, n'est même pas une communauté chrétienne" pour reprendre une expression de Jean Paul II. Ceci dit, on ne peut s'en remettre seulement au charisme du pasteur d'une paroisse, ou à l'enthousiasme des premières années de sacerdoce. Il faut une méthode, éprouvée dans les faits, qui oriente les énergies, les unifie et permet d'affronter la durée.


Une des méthodes choisie par certaines communautés paroissiales est celle des cellules paroissiales d'évangélisation. Cette approche, basée sur la prière, le service et les rencontres hebdomadaires entre laïcs, permet de retrouver la dynamique des premières communautés chrétiennes.


Sans aucunement ébranler les structures traditionnelles de la paroisse, la méthode la renouvelle plutôt de l'intérieur et permet à toute la communauté de redécouvrir son identité la plus profonde, la mission fondamentale qui est la sienne : annoncer le Christ sauveur.



Partage d'expériences


Pour témoigner que l'expérience de la paroisse San' Eustorgio de Milan peut se déployer aussi dans un contexte de petites villes ou dans le monde rural (cf l'expérience de la paroisse d'Ossun), deux sessions vous sont proposées. Elles permettront d'assimiler la méthode, de constater un renouvellement paroissial et d'entendre des témoignages qui donnent le goût de croire et d'oser !


Les sessions durent 5 jours. Elles débutent le mercredi à midi, se terminent le dimanche après le déjeuner, et se déroulent au Centre St Vincent, montée des soeurs St Vincent à Sanary.


haut de page



Historique de la mise en place à Sanary

Une méthode originale d'évangélisation a été mise en place dans la paroisse de Sanary-sur-Mer : les cellules paroissiales d'évangélisation. La méthode des cellules paroissiales d'évangélisation offre une occasion concrète de mettre en place une nouvelle évangélisation dans les paroisses, sans en ébranler les structures traditionnelles, mais en les renouvelant de l'intérieur et en faisant un large appel à la participation de laïcs. Elle permet à toute la communauté chrétienne de redécouvrir son identité personnelle la plus profonde, la mission fondamentale qui est la sienne: annoncer le Christ Sauveur. C'est alors la vie de tous les fidèles, prêtres et laïcs, qui se trouve transformée "par le souffle vivifiant de l'Esprit Saint".



Au sommaire :

Mise en place et fonctionnement de la méthode

De quoi s'agit-il ?

Pourquoi le nombre des membres des cellules augmente-t-il ?

Quelle influence les cellules ont-elles sur la communauté paroissiale ?

Documents et références

Sessions



haut de page

Comment cette méthode a-t-elle été mise en place et comment fonctionne-t-elle ?

En 1994, la paroisse de Sanary est une paroisse ordinaire. Elle reflète la situation de bien des paroisses françaises: située dans une petite ville balnéaire de 15 000 habitants, la communauté paroissiale en elle-même compte moins de 500 fidèles. Ceux-ci sont engagés, à des degrés divers, dans les activités paroissiales que nous connaissons tous: catéchisme, rosaire, kermesse, activités pour les jeunes, liturgie, équipes Notre-Dame, mouvements divers, ... La population du 3ième âge est assez fortement représentée.


En décembre 1994, la paroisse change de curé. Le nouveau curé a des aspirations qui vont rencontrer celles d'un groupe de laïcs qui, eux aussi, ont soif de s'engager plus avant dans leur vie chrétienne: pour répondre à l'appel lancé par Jean-Paul II pour une évangélisation "nouvelle quant à sa ferveur, ses méthodes et son expression", le curé a choisi de suivre l'exemple d'une paroisse milanaise qui a mis en place la méthode des cellules. En janvier 1995, la méthode des cellules paroissiales d'évangélisation est présentée au Conseil Paroissial. En mars et en avril, deux groupes de laïcs, l'un et l'autre accompagnés du vicaire et du curé se rendent à Milan où ils rencontrent une communauté paroissiale vivant du Feu de l'Amour et de la Joie de la Mission. En juin, une dizaine de personnes participent au séminaire international des cellules paroissiales organisés à Milan et, au début du mois de juillet, tout démarre.


haut de page


De quoi s'agit-il ?

En simplifiant, il s'agit de mettre en place des groupes de laïcs qui se réunissent une fois par semaine, au domicile de l'un d'entre eux. Ces groupes forment des cellules. Mais leur engagement se situe bien au-delà de ce temps réduit de réunion: c'est dans la semaine, dans leur vie quotidienne, qu'ils s'engagent à annoncer la Bonne Nouvelle, auprès de tous ceux que leur Seigneur mettra sur leur chemin. L'annonce de la Bonne Nouvelle se fait par les mots : ne jamais hésiter à témoigner de son engagement; mais surtout par les actes : à chacun de se faire serviteur des autres. "Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez vous aussi comme moi j'ai fait pour vous" (Jn 13, 15). Le service est le premier pilier de ce système d'évangélisation.


Le deuxième, c'est la prière. La prière est communautaire : les paroissiens prient pour acquérir une mentalité de missionnaire; durant les réunions de cellules, les membres prient ensemble pour ceux qu'ils évangélisent; chaque membre choisit en prière quelques personnes qu'il confie au Seigneur quotidiennement. Ainsi, il est guidé, soutenu et éclairé dans son rôle de serviteur. Dès janvier 1995, l'Adoration permanente est mise en place dans la paroisse : le Saint-Sacrement est exposé de 7 heures à 19 heures, tous les jours. Au début, il a été demandé aux personnes de s'inscrire pour des heures fixes mais, peu à peu, cette façon de faire a été abandonnée pour laisser à chacun toute liberté de pouvoir venir à l'église à l'heure qui lui était la plus facile. Désormais, rares sont les moments où l'église est vide. Une fois par mois, il y a une soirée d'Adoration dans la paroisse, à l'église, de 21 heures à 24 heures.


Les premières cellules se sont réunies à partir de décembre 1995. Il y avait trois cellules, composée chacune de 10 personnes. Cette trentaine de personnes avait été choisie par le curé pour participer à une formation théorique à la méthode des cellules, qui s'était déroulée en octobre et novembre précédents. Elles avaient toutes accepté de participer, après la formation théorique, à une formation "pratique": vivre durant trois mois une expérience concrète des cellules, c'est à dire réunion hebdomadaire et engagement en mission dans la vie quotidienne (prière, adoration, service). Des trente premiers, tous sont encore là, mais ils sont aujourd'hui en minorité car les cellules de Sanary rassemblaient au 15/03/98 presque 170 personnes (200 au 1/10/98, 230 actuellement).


Les cellules ont été ouvertes à la communauté paroissiale en avril 1996. Monseigneur Madec, évêque de Fréjus-Toulon, est venu les bénir lors d'une messe. Il dira des cellules qu'elles "sont un excellent moyen de refaire pour aujourd'hui l'expérience des apôtres le jour de la Pentecôte".


haut de page


Pourquoi le nombre des membres des cellules augmente-t-il ? Qui est membre ?

Les cellules grandissent. A l'origine composées d'une dizaine de membres, elles atteignent assez rapidement 16 membres et, alors, subissent le phénomène pour lequel elles existent : elles se multiplient. Le groupe se partage en deux et, au lieu d'une cellule, il y en a deux... Et ainsi de suite, le phénomène recommence. Avec trois cellules en décembre 1995, la paroisse en compte dix-huit au 1/10/98, dont neuf composées de jeunes et jeunes adultes de 15 à 30 ans qui, pour la plupart, ont retrouvé une identité de croyant grâce aux cellules (23 actuellement dont celles des jeunes). Les nouveaux membres sont amenés par les anciens qui les évangélisent progressivement, en témoignant auprès d'eux de leur engagement à la suite du Christ. Il n'y a pas de prosélytisme. Rien que la mise en application du commandement du Christ : "aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimé". C'est l'amour qui convainc, chaque membre des cellules voyant dans l'autre un envoyé du Christ.


Les premiers membres des cellules étaient tous des chrétiens convaincus, mais pas tous des chrétiens de toujours. Il y avait déjà en leur sein de nombreux convertis. Actuellement, les membres des cellules se répartissent en plusieurs catégories, si l'on peut dire : les chrétiens convaincus, ceux qui croyaient mais qui avaient cessé de pratiquer depuis longtemps, des convertis plus ou moins récents, et ceux qui viennent tout juste de confesser le Christ. Parmi eux, certains ne "pratiquent" pas. Jeunes de moins de trente ans, jeunes couples, jeunes retraités, et actifs sont également représentés.


haut de page


Quelle influence les cellules ont-elles sur la communauté paroissiale ?

Les cellules en elles-mêmes ne sont pas un aboutissement. On n'entre pas dans une cellule pour y rester ni, surtout, pour y concrétiser son engagement. C'est dans la vie quotidienne que cet engagement se concrétise puisqu'il s'agit de vivre, à chaque moment de sa vie et dans la Paroisse, le choix du Christ. La cellule est le lieu où chacun grandit dans l'intimité du Seigneur. C'est une communauté de médiation avant la grande communauté qu'est la Paroisse. C'est donc la communauté paroissiale qui bénéficie de la familiarité grandissante des membres des cellules avec le Seigneur. Elle est renouvelée de l'intérieur: les liturgies sont plus priantes et plus ardentes. Les baptêmes ont lieu une fois par mois, au moment de la messe du dimanche matin. C'est un moment fort pour toute la communauté, et pour les familles des enfants baptisés.


Quand ils se sentent prêts, les membres des cellules s'engagent dans un ministère paroissial : accompagnement des familles en deuil, liturgie, catéchèse, service des plus pauvres, chorale, préparation des mariages, journal, secrétariat, service paroissial de garde d'enfants, accueil des fidèles pendant les messes du week-end, soutien scolaire, etc. Chaque mois, trois ou quatre personnes viennent rejoindre les cellules à Sanary.... Petit à petit, la communauté grandit. Elle se vivifie... "La foi se renforce en la donnant" (Jean-Paul II).


haut de page



Les Cellules Paroissiales d'Evangélisation à Milan

Chaque année, au mois de Juin, la paroisse de Sant'Eustorgio à Milan organise un séminaire international sur l'expérience des Cellules Paroissiales d'Evangélisation, auquel se rendent toujours quelques paroissiens de Sanary. La participation à ce séminaire est vivement conseillée à tous ceux qui sont interpellés par l'évangélisation en paroisse.



Info Renseignements et inscriptions :


Milan



Parrochia Sant'Eustorgio

Piazza Sant'Eustorgio, 1

20122 Milan - Italie


Tel : 00.39/02.58.10.15.83


Fax : 00.39/02.89.40.05.89





mail :

site paroissial : www.santeustorgio.it




haut de page